Si vous recitez le benedicite, pensez-vous que c’est Dieu qui a rempli ce assiette ?

Si vous recitez le benedicite, pensez-vous que c’est Dieu qui a rempli ce assiette ?

N’est-ce gui?re plutot la salaire ?

Ou alors, est-ce Dieu qui oublie de remplir les assiettes de ceux qui meurent de faim ?

Que veut penser rendre grace a Dieu, lui dire merci ? De quoi lui dire merci ?

Si nous disons merci, c’est parce que nous pensons que Dieu a fait quelque chose pour nous. Qu’est-ce que i§a signifie ? Le croyant reste celui qui considere qu’il tient de Dieu sa vie, dans son origine comme dans le deploiement quotidien, dans sa croissance comme dans la maladie et la dependance. Notre priere le dit qui demande : « donne-nous aujourd’hui notre pain de votre jour ». Et si nous remercions c’est que nous estimons que nous avons ete exauces.

Dire que Dieu donne, c’est dire que vivre n’est gui?re seulement une affaire biologique. Cela apparait evident que Dieu ne donne jamais le pain, bien immediatement, au moins au sens litteral. Dieu n’est jamais ainsi cause en vie. Si nous vivons, biologiquement, ce qui s’explique par nos circonstances, la satisfaction des besoins fondamentaux et par des lois de l’evolution. Dieu est biologiquement hypothese inutile. Et pourtant, nous remercions, nous rendons grace a Dieu, nous faisons eucharistie.

Mais la vie n’est gui?re dite une fois que l’on a parle de biologie. Nous ne nous resumons nullement a etre des vivants parmi d’autres (sans denier ou mepriser en rien que nous soyons aussi des etres biologiques). Nous sommes des vivants parlant, c’est-a-dire desirant et vivant avec d’autres vivants qui desirent comme nous. Ainsi, on peut vivre biologiquement et n’etre moyennement vivant, ne pas vivre comme des vivants. L’homme ne vit jamais seulement de pain (Dt 83 ; Lc 43), ou encore le pain que Dieu donne reste un pain qui fait que l’on ne meurt pas (Jn 658). Que designe ce pain ? Que designe le don de Dieu ? Que signifie que Dieu fait vivre ? Qu’est-ce donc, autre que le pain ou autre pain, via lequel nous vivons et que Dieu donne ? Si nous reduisons l’existence a votre qu’en dit la biologie, il n’y a aucun sens a dire que Dieu donne, aucun sens a le remercier. (далее…)